Retour à la page d'accueil du projet Blue Links
Vous êtes ici : Accueil/ Article

12 ponts mobiles - 12 défis !

La remise en navigation du canal a nécessité la réhabilitation d’un grand nombre d’ouvrages. Dans la Newsletter n° 6 du 16 janvier 2007, nous avons passé en revue les passerelles qui s'intègrent désormais dans le parcours pédestre et cyclable le long du canal et de ses embranchements. Des défis d'une autre ampleur ont dû être relevés pour les ponts mobiles qui sont ouverts à la circulation automobile, et dont certains connaissent un trafic intense. Revue de détail de ces sentinelles du parcours, qui représentent un investissement de 0,7 M€ pour le MET, 2,8 M€ pour LMCU et 3,8 M€ pour le Conseil Général du Nord. Les chantiers sont présentés comme ils se présenteront aux navigateurs, dans l'ordre, en passant de l'Escaut à la Deûle.

1 à 3 - Les ponts-levis côté wallon

Les trois ponts-levis du Canal de l'Espierre en province du Hainaut sont similaires par leur conception, et ont tous mal résisté à l'usure du temps. Les travaux confiés par le MET (Direction des Voies hydrauliques de Tournai) à l’entreprise De Graeve de Namur comprenaient le remplacement des parties abîmées, une mise en peinture, la mécanisation par le placement de vérins pour actionner le pont et le remplacement des ducs d’albe*. Cependant, il est apparu lors des inspections que les tabliers des ponts, très rouillés, devaient être remplacés. Celui du pont-levis du Centre (du village de Saint-Léger) a même dû l'être tout de suite, entraînant un surcoût de 50 000€. Les travaux terminés début 2007 ont coûté 413 000 €. Pour les ponts-levis de Mauroy et du Petit Preux, le MET ne disposait pas des crédits nécessaires dans le cadre de Blue Links. Il vient donc de passer un nouveau marché pour le remplacement des tabliers des deux ponts, pour un montant de 292 000€. Les travaux débuteront le 15 mars 2008. Les trois ponts seront donc completement opérationnels en août 2008. En attendant, le pont-levis du Petit Preux sera laissé ouvert et coupé à la circulation pour laisser passer les barges de dragage.

 

* Ce sont des rangées de pieux qui fonctionnent comme des murs-guide, protégeant le pont contre les chocs des bateaux 

 

4 - Le pont du Grimonpont à Leers

A deux pas de la Guinguette de Leers, ce pont franchit le canal de Roubaix entre le quartier du Grimonpont  (sur la commune de Wattrelos) et Leers. Cet ouvrage métallique, construit en 1920 puis reconstruit en 1976, relie les deux communes par la RD 91. Bien que mobile (basculant), il n’a jamais fonctionné depuis sa remise en service. Les expertises menées sur le pont ont montré que sa reconstruction était nécessaire. Le Conseil Général du Nord procédera à la démolition totale du pont dans les prochains mois. De nouveaux pieux et de nouvelles culées plus larges seront réalisés pour accueillir un tablier tout neuf. Des équipements hydrauliques, électriques et de sécurité associés (feu de signalisation sur berge et voirie) sont également prévus.
Le futur pont fonctionnera comme l’existant : pont-levis à contrepoids d’équilibrage situé côté Leers. Néanmoins, le profil sera modifié de manière à intégrer deux trottoirs de 1,50m ainsi que des bandes cyclables unidirectionnelles de 1,50m chacune. La largeur totale du futur pont sera donc de 9 m au lieu de 4,20 m actuellement. Les superstructures seront plus modernes. En accord avec les communes, le principe d’une circulation routière en un sens unique alterné est maintenu.
Le chantier sera réalisé par le groupement d’entreprises Norpac/Ducrocq Ingénierie Process, sous maîtrise d’œuvre déléguée à EGIS/Eurodim/PL Carlier Architecte. Sa durée prévisionnelle est de 7 mois, avec une période indispensable de coupure de la circulation routière de plusieurs mois à compter du printemps 2008. Des déviations routières seront mises en place et un pont provisoire sera installé pendant cette coupure à l’attention des piétons.

5 - Pont hydraulique de Wattrelos

Le pont levant hydraulique de Wattrelos, Grande Rue à Roubaix, a été réhabilité par VNF dans le cadre de la première phase de travaux qui a commencé en 2000, et il a été remis en service en novembre 2002.

6 - Le pont de la Vigne à Roubaix

Le pont de la Vigne est l’un des premiers ponts mobiles à avoir été réhabilité dans le cadre des travaux Blue Links. Le tablier a été reconstruit et les anciennes culées adaptées au projet. Cet ouvrage est un pont levant à une travée. Il appartient à la LMCU, et l’ensemble des travaux ont été réceptionnés en fin d’année 2006. Cependant, un dysfonctionnement du pont a été constaté lors des manœuvres permettant de faire passer les barges de dragage. LMCU examine actuellement avec l’entreprise responsable des travaux les modalités de réparation et de remise en service de ce pont. Maîtrise d'ouvrage LMCU.

7 - Le pont Daubenton

Sur cet ouvrage, situé à Roubaix entre le pont de la Vigne et le pont des Couteaux, le projet Blue Links prévoit une remise en mobilité. Les travaux sont aujourd’hui engagés. Les installations de chantier sont terminées, et les travaux de voirie et réseaux divers sont entamés. Les travaux devraient continuer jusqu’à mi-2008. Maîtrise d'ouvrage LMCU.

8 et 9 - Les deux ponts des Couteaux

Le pont des Couteaux est le plus complexe des chantiers. Il justifie à lui seul un numéro de la Newsletter qui lui sera consacrée ultérieurement, en fonction de l’avancement des travaux. Maîtrise d'ouvrage LMCU.



Rond-point des Couteaux à Roubaix
10 - Le pont tournant du Fontenoy

Cette passerelle située au niveau du site de l’Union a Roubaix est l’un des trois éléments marquants du patrimoine de cette partie du canal, qui regroupe également la maison pontière, réhabilitée dans le cadre de ce projet, et la maison éclusière, également réhabilitée par VNF pour abriter le futur centre de gestion du canal.
L’ensemble du tablier a été reconstruit, et les culées adaptées, afin de conserver le même système de mise en mobilité sur un axe central. La maison pontière abritera le local de commande. Le nouveau tablier a été posé mi-janvier, et l’ouvrage devrait être totalement terminée d’ici quelques semaines. Maîtrise d'ouvrage LMCU.

11 - Le pont du Halot

Ce pont est situé sur l'embranchement de Tourcoing, à peu de distance de la limite navigable. Il se trouve donc en dehors de la succession d'ouvrages à faire fonctionner pour les bateaux en transit entre la Deûle et l'Escaut. Dans ce cadre, il est proposé de recourir à une mise en mobilité du pont qui reste manuelle, comme autrefois. La manœuvre constituera ainsi un événement lors de manifestations telles que Tourcoing Plage. La restauration et le contrôle de l’ouvrage sont prévus dans le cadre des travaux, qui devraient être lancés dans le courant du second semestre de cette année. Maîtrise d'ouvrage LMCU.



Le pont-levis du Halot sur le pittoresque embranchement de Tourcoing
12 - Le pont du Blanc-Seau à Tourcoing

Le pont-levis du Blanc-Seau à Tourcoing est un ouvrage métallique mis en service en 1989. La route départementale 9 (Roubaix-Mouvaux) franchit ici le canal, l’ouvrage étant prolongé en rive gauche par un pont sur la voie rapide Lille-Roubaix-Tourcoing. La mise en mobilité de l’ouvrage, resté fixe depuis une quinzaine d'années, consiste à remettre en état les différentes parties mécaniques du pont-levis - organes de rotation, d’appui, de manœuvre - à traiter contre la corrosion les parties métalliques de la structure du pont, à mettre en place de nouveaux équipements électriques et hydrauliques nécessaires aux manœuvres de l’ouvrage, et à installer les dispositifs neufs de sécurité routière, piétonne et fluviale.
Le Département du Nord, maître d'ouvrage, a confié les travaux à l’entreprise Ducrocq Ingénierie Process, basée à Montreuil-sur-Mer (62), la maîtrise d’œuvre a été déléguée à la société Eurodim. Ce chantier devrait débuter au printemps 2008 et durera environ 6 mois, pour une grande partie hors site, pour la rénovation ou la fabrication des équipements en atelier. Vers la fin du chantier, les travaux en sous-face du tablier (décapage, protection anti-corrosion, peinture) nécessiteront néanmoins que l’ouvrage soit maintenu levé pendant quelques semaines. Une déviation routière sera mise en place. Une communication plus précise sera faite dans les toutes prochaines semaines à l’attention des riverains.



Le pont-levis du Blanc Seau est levé avec une grue mobile pour le passage du matériel de dragage
Crédits

Contacter le




Tous droits réservés

        Site du Ministère Wallon de l Equipement et des Transports    Site de la Région Nord-Pas de Calais    Site du Conseil Général du Nord-Pas de Calais    Site de la Préfecture du Nord-Pas de Calais   
Site géré par Lille Metropole Communauté Urbaine pour les partenaires du projet :
Voies Navigables de France, le Ministère Wallon de l'Equipement et des Transports, le Conseil Régional du Nord-Pas de Calais, le Conseil Général du Nord, la Préfecture du Nord-Pas de Calais et l'Agence de l'Eau Artois-Picardie