Retour à la page d'accueil du projet Blue Links
Vous êtes ici : Accueil/ Article

Les ponts fixes et les passerelles

La restauration d’un grand nombre d’ouvrages est prévue dans le cadre du projet de remise en navigation. C’est le cas de certains ponts fixes ou passerelles piétonnes, reconstruits ou remis en état par la Communauté Urbaine de Lille. L’ensemble des travaux décrits ici représente un coût d’environ 1,1 M€ HT.

Couplés aux aménagements paysagers et aux travaux réalisés sur l’ensemble des anciens chemins de halage, ces rénovations sont destinées à permettre aux promeneurs d’aller et venir d’un bout à l’autre du canal, en ayant la possibilité de le traverser sans difficulté.  

Les éléments de patrimoine remarquable, jusqu’ici un peu oubliés, sont remis en valeur et retrouvent peu à peu toute leur superbe ! Aujourd’hui, tous les ponts fixes sont terminés à l’exception du pont de l’Espierre situé à Tourcoing.

La passerelle Denis à Marcq en Baroeul

Du nouveau dans le paysage !

Située à Marcq en Barœul, à la hauteur de la rue du Vieux Four, la passerelle permet la liaison avec le côté du canal aménagé pour la promenade. L’ouvrage d’origine était en béton armé. Très dégradé, il nécessitait une reconstruction totale.
La vieille passerelle en béton a donc été remplacée. Le choix architectural de la ville et de LMCU s’est porté sur une structure de type « bow-string », avec deux grands arcs métalliques bleus qui enjambent le canal. Plus aérienne, cette passerelle constitue désormais un signal sur le parcours. Le tablier a été habillé avec un platelage en bois. Les culées existantes ont été adaptées et réparées pour la pose du nouveau tablier, et les chemins de halage de part et d’autre de la passerelle ont été embellis.
Le nouvel ouvrage est en service depuis mi-2006.

 

Passerelle DENIS : Octobre 2005. Enlèvement de l'ancien tablier en béton armé, descente de la nouvelle passerelle suspendue et pose.

La passerelle de Wattrelos

Refaite à l’identique !

Construction rivetée de 1923, la passerelle de Wattrelos est une passerelle piétonne à ossature métallique située à Roubaix.  Elle se situe sur la Grand Rue à côté du pont levant du même nom. Ce pont a été réhabilité par VNF dans le cadre de la première phase de travaux de 2000 à 2002.  

La passerelle permet notamment d’assurer le passage piéton et cycliste quand le pont mobile est en position ouverte. Compte tenu de son caractère architectural particulier, les partenaires du projet ont programmé la réhabilitation de cette passerelle dans son concept d’origine.

Les éléments principaux de la structure de la passerelle sont donc deux poutres métalliques en arc de près de 21 mètres de portée. La passerelle a été refaite à l’identique. Les travaux sont achevés.

Août 2005.
Enlèvement et dépose sur le transporteur. En route pour une restauration à l'identique dans un atelier spécialisé.

La passerelle des Carliers

Etat initial

Située sur le territoire de la commune de Tourcoing, à la jonction du canal de Roubaix et de la branche de Tourcoing entre la rue du Viaduc et le quai de Gravelines, cette passerelle en béton armé constitue une liaison entre deux quartiers de Tourcoing. La rénovation de cet l’ouvrage a vu la reconstitution des bétons, de l’étanchéité et des culées.

La passerelle de Halage

Cette passerelle piétonne située sur le territoire de Wasquehal permet le passage entre la rive gauche de la Marque et le canal vers Roubaix et constitue également un maillage important des différents quartiers. Elle permet notamment de rejoindre les installations de la ferme Dehaut. Pas de changement majeur sur cet ouvrage, mais une reconstitution partielle des bétons, de l’étanchéité et des culées réalisée fin 2005.

Le pont du nouveau Monde

Le pont du Nouveau Monde se situe face au cimetière de Roubaix, dans le prolongement de la rue Ampère.  La reconstruction de ce pont permet d’assurer la continuité piétonnière pour le quartier et les usagers du canal. Il permet en effet de rejoindre le boulevard de Strasbourg et constitue une liaison entre plusieurs espaces publics comme le parc de la Visitation, les terrains de sport ou le cimetière paysager.

Réalisé en béton armé, le pont du Nouveau Monde est un pont routier / piéton aux culées très importantes et à l’aspect massif. Il était nécessaire de reconstruire le tablier, renforcer les culées, remplacer le garde-corps, refaire l’étanchéité de la voirie et les trottoirs.

Sa rénovation est le fruit d’un travail particulier mené avec l’Architecte des Bâtiments de France. La scission d’origine « massif/ajourée » a été renforcée par la mise en place d’un nouveau garde-corps : de chaque côté, des panneaux de béton renforce l’aspect massif des culées d’origine, au centre, un « pont de bateaux », laissant une grande transparence sur le canal.



Etat initial

8 novembre 2005. Ci-dessous le nouveau pont, à droite, enlèvement du tablier sectionné.

Le pont-levis de Wasquehal

Cet ancien pont levis occupe une place stratégique sur le linéaire, car il permet de connecter le canal avec le centre-ville de Wasquehal. Ce pont, auparavant mobile, a subi au fil des ans des dommages irréparables rendant les superstructures permettant sa manœuvre complètement inopérantes. Situé sur un bras qui n’est aujourd’hui plus navigable, les superstructures ont été supprimées. Seul le tablier a été réhabilité.

Pont-levis de l’Espierre

Cet ouvrage est situé à Tourcoing, vers l’extrémité de la branche de Tourcoing. Ce pont, à l’origine mobile, ne sera donc plus manœuvré. Sa restauration est prévue dans le courant de l’année 2008. C’est le dernier ouvrage fixe qui reste à réhabiliter dans le cadre des travaux du projet Blue Links. Calendrier prévisionnel : 1er semestre 2008 – 4 mois de travaux.

Crédits

Contacter le




Tous droits réservés

        Site du Ministère Wallon de l Equipement et des Transports    Site de la Région Nord-Pas de Calais    Site du Conseil Général du Nord-Pas de Calais    Site de la Préfecture du Nord-Pas de Calais   
Site géré par Lille Metropole Communauté Urbaine pour les partenaires du projet :
Voies Navigables de France, le Ministère Wallon de l'Equipement et des Transports, le Conseil Régional du Nord-Pas de Calais, le Conseil Général du Nord, la Préfecture du Nord-Pas de Calais et l'Agence de l'Eau Artois-Picardie