Retour à la page d'accueil du projet Blue Links
Vous êtes ici : Accueil/ Article

Mobilisation générale pour une grande fête !

Le canal entre l’écluse de l’Union et le pont SNCF
accueillera jusqu’à 120 bateaux.

Les partenaires Blue Links mettent en cette fin d’année les bouchées doubles pour bien préparer le retour des bateaux sur la liaison Deûle-Escaut.

La date fixée pour l’événement de clôture du programme Blue Links est le week-end des Journées du Patrimoine, soit les 19 et 20 septembre 2009.

L’événement ne pouvait avoir lieu plus tôt, car le canal reste coupé jusqu’à l’été prochain. Il a dû être asséché pour la réalisation des travaux complexes – en grande partie hors projet Blue Links – au Pont des Couteaux à Roubaix (lire les explications plus bas).

Le canal sera ouvert à temps pour accueillir tous les bateaux participant au rassemblement. Il restera ouvert pour que tous aient le temps de rejoindre la Deûle ou l’Escaut.

Après cette manifestation, le canal sera fermé à la navigation pour quelques mois, le temps de mettre au point les dernières dispositions indispensables à son exploitation (gestionnaire, personnels, formation, règlements de police particulière et bien d’autres questions à régler). Ces dispositions sont encore en cours d’élaboration, et ne seront pas en place avant la saison 2010. La manifestation se déroulera néanmoins avec l’éclat que justifie l’aboutissement de ce projet, et sera marquée par la présence de bateaux venant de plusieurs pays européens et même de bien plus loin.

Cette présence est préparée de longue date et a fait l’objet de nombreux échanges avec les associations de plaisanciers et les défenseurs du patrimoine des canaux historiques. Les partenaires les remercient tous pour leur mobilisation et leur enthousiasme.

La qualité des échanges transnationaux dans le cadre de Blue Links se manifestera par la présence de bateaux anglais et néerlandais à côté des plaisanciers franco-belges, mais aussi par un séminaire sur les canaux et le renouvellement urbain, qui fera intervenir – sous le chapiteau érigé à l’Union – une dizaine d’experts d’Europe, d’Amérique du Nord et éventuellement de l’Asie. En présentant différents aspects des réalisations comparables dans d’autres pays, ils susciteront la réflexion et le débat parmi les acteurs de l’Eurométropole. Que reste-t-il à faire pour que le canal joue pleinement son rôle dans la mise en valeur des quartiers et des villages qu’il traverse ? Voilà typiquement une question à multiples réponses.


Flottilles «inaugurales»

La réalité de la liaison navigable sera soulignée et mise en scène par le passage de deux flottilles, une dans chaque direction, pendant l’événement. Les bateaux participant aux flottilles seront choisis par les organisateurs parmi les candidats déclarés au moment de l’inscription. Parmi les candidats déjà déclarés, quelques yolettes (quatre rameurs et un barreur) du club d’aviron de Lille.

Une flottille partira de la Deûle, l’autre de l’Escaut. Elles se rencontreront symboliquement à l’Union le samedi 19 septembre en milieu de journée, de sorte que chaque commune sera «touchée» deux fois au cours du week-end. L’abordage (ou l’escale de courte durée) est l’occasion pour la commune de constituer deux «mini-événements» dans l’événement, un pour le passage de chaque flottille.



La dernière «tentative» de parcourir le canal remonte à l’an 2000,
lorsque Chris Coburn a tutoyé les portes de l’écluse de Marcq-en-Baroeul
avec son narrow boat Progress.

Inscription pour le rassemblement de bateaux

Les plaisanciers sont invités à s’inscrire sur le site bluelinks2008.org, en utilisant la page du site créée à cet effet, (en début d’année). La trame de l’événement sera également annoncée sur le site, ainsi que dans la prochaine Newsletter.

Le bief de l’Union se prête idéalement à l’accueil de ce pôle central de l’événement. Le terrain est disponible et le site offre les avantages de l’animation des ouvrages du canal (écluse de l’Union et passerelle tournante de Fontenoy) et de la proximité du centre d’interprétation du canal (locaux de l’Espace Naturel Lille Métropole). Le site accueillera d’ailleurs un autre événement – sans bateaux – les 4 et 5 juillet : les «Journées du Canal». Le site sera donc bien rodé, avec la complicité de la SEM Ville Renouvelée, avant l’arrivée de l’armada fluviale !

Le centre de gestion dans l’ancienne maison éclusière sera un symbole, l’un des rares bâtiments rescapés du patrimoine bâti du site, avec la maison pontière également intégrée dans le site.

Les plaisanciers auront la possibilité de s’inscrire soit pour le site central de l’Union, dans un espace qui sera clôturé et gardienné, soit sur un des sites d’amarrage complémentaires qui seront proposés dans le formulaire d’inscription.

Parmi les animations particulières attendues, citons l’arrivée du «sous-marin» Axolotl – œuvre d’art flottante – qui sera amarré à Estaimpuis, et l’escale du paquebot de croisière Princess de 80 m de long à Marquette, le samedi 19 septembre à 17 h 50. Deux cars sont affrétés par le tour-opérateur Kingdom Tours (pour le compte de Waterways World Readers’ Cruises) pour acheminer les 90 personnes à bord jusqu’au site central de l’événement pour la soirée.


Rond-point des Couteaux : le dernier obstacle

Le dernier obstacle physique à la réouverture du canal (mis à part les dragages en Belgique, prévus au printemps 2009) sera le rond-point des Couteaux à Roubaix, chantier spectaculaire qui a récemment atteint un stade significatif. La photo de la webcam du chantier, prise fin novembre 2008, montre en effet la tranchée couverte des 2 x 2 voies routières qui passent en souterrain sous le milieu du rond-point, quasiment méconnaissable en l’état. On perçoit quand même les culées des deux ponts, qui attendent encore les tabliers levants qui, eux, sont bien financés dans le cadre de Blue Links, pour un investissement de 2,3 millions d’euros.

La complexité du chantier est révélée par l’encastrement des culées nord-ouest (en haut de l’image) et sud-est (au premier plan) dans la structure même de la tranchée couverte ! Voilà typiquement un chantier casse-tête où les intervenants ont dû parfois se marcher sur les pieds, car pendant la construction de la tranchée couverte il fallait bien avancer la préparation des culées des ponts levants !

Quand tout sera terminé, c’est un rond-point à la circulation apaisée qui restera visible en surface, avec un traitement paysager plus convaincant que lors du premier essai dans les années 80. Bus, voitures, vélos, piétons et bateaux se croiseront dans ce nœud si particulier entre les trois communes de Roubaix, Wattrelos et Tourcoing.

Que les riverains se rassurent : les bateaux ne passeront pas pendant les heures de pointe. Pendant les heures d’exploitation des ponts levants, gageons que les automobilistes apprécieront un jour de faire une pause de 5 minutes, pour observer le passage des bateaux dans cet ouvrage complexe.

 

Crédits

Contacter le




Tous droits réservés

        Site du Ministère Wallon de l Equipement et des Transports    Site de la Région Nord-Pas de Calais    Site du Conseil Général du Nord-Pas de Calais    Site de la Préfecture du Nord-Pas de Calais   
Site géré par Lille Metropole Communauté Urbaine pour les partenaires du projet :
Voies Navigables de France, le Ministère Wallon de l'Equipement et des Transports, le Conseil Régional du Nord-Pas de Calais, le Conseil Général du Nord, la Préfecture du Nord-Pas de Calais et l'Agence de l'Eau Artois-Picardie