Retour à la page d'accueil du projet Blue Links
Vous êtes ici : Accueil/ article

Nouvelles des canaux d’Europe

Grevelingerkanaal (NL)
Royal Canal (IE)
Liaison Deûle-Escaut (FR, BE)
Écluse de Tolhuis, Gand (BE)
Canal d’Augustow (PL, BY)
Canal de Droitwich (R-U)


Le Canal de la Deûle à l’Escaut n’est pas un cas unique en Europe, loin s’en faut. Tour d’horizon de quelques réalisations comparables :

Le Canal de Greveling

La Province de Groningue vient d’ouvrir à la navigation un itinéraire «bis» réservé à la plaisance entre Groningue et Veendam, passant par le Zuidlaardermeer. L’itinéraire comporte, comme dans le projet Blue Links, d’anciens canaux exploités pour le transport de marchandises (ici des tourbes), mais aussi un tronçon de canal avec une écluse neuve, d’un gabarit similaire à celui de la liaison Deûle-Escaut, ouvert en 2008.
Comme Blue Links, le projet de l’itinéraire des tourbes a nécessité trois années de travaux. Il a fallu supprimer, rendre mobiles ou réhabiliter 38 ponts, dont un tiers réservé aux piétons et vélos. Deux seuils fixes ont été démolis et remplacés par la nouvelle écluse. La province de Groningue s’est attachée à réaliser des ouvrages en harmonie avec le style caractéristique des villages du district de Veen, avec des structures peintes en vert et blanc. Les objectifs visés, comme sur la liaison Deûle-Escaut, sont un coup de pouce à l’économie locale et l’amélioration du cadre de vie. La province voisine de Drenthe a également pris part au projet, comme les communes de Hoogezand-Sappemeer, Aa en Hunze et Veendam, et l’agence de l’eau Hunze en Aa’s.

Le Canal Royal, de Dublin au Shannon

Les plaisanciers irlandais attendent avec impatience la réouverture en 2009/2010 du dernier tronçon du Canal Royal, l’un des deux canaux du 18e/19e siècle qui reliaient Dublin à la rivière Shannon. L’itinéraire a été emprunté par le premier plaisancier européen, Tom Rolt, par ailleurs co-fondateur de la Inland Waterways Association, en 1947. Il aura donc fallu attendre 60 ans pour pouvoir refaire la boucle qu’il a décrite dans son livre culte Green & Silver.
Le plan de développement national a permis le financement du dernier tronçon de 24 kilomètres, avec 7 ponts dont un mobile, et 7 écluses. Les travaux démarrent actuellement sur le dernier pont à Lyneen.
Les travaux restant à réaliser concernent le nouveau système d’alimentation en eau. Le canal consommera jusqu’à 50 000 m3 soit un débit continu d’environ 600 litres/seconde. Cette eau ne peut plus être fournie gravitairement depuis le lac Owel, au Nord du bief de partage, car cette eau est réservée désormais à l’alimentation en eau potable de la région. L’eau devra maintenant être pompée depuis le lac Ennel, au Sud, mais il reste à boucler les accords financiers.
Rien n’est simple, s’agissant des canaux, de leur exploitation, de leur entretien !

Entre Deûle et Escaut, bientôt des bateaux !

Le principal message des partenaires Blue Links à la conférence de presse du 10 octobre dernier était qu’une inauguration serait organisée le week-end des Journées du Patrimoine, les 19 et 20 septembre 2009. Les communes d’Estaimpuis, Leers et Wattrelos accueillaient le 10 octobre 2008 près de 50 personnes, y compris des journalistes de la presse et de la télévision, nationale et internationale, pour une conférence de presse qui a fait le point sur les travaux accomplis depuis le démarrage des chantiers Blue Links en 2005. En réalité, beaucoup de chantiers n’ont pu démarrer qu’en 2007, voire en 2008, tant les phases préliminaires d’études et de consultation étaient complexes. C’est à la Maison du Canal que chacun des partenaires est intervenu devant une quinzaine de journalistes, avant d’emprunter le chemin de halage pour visiter deux sites clés du canal : le pont-levis de Grimonpont et les bassins filtrants.

Gand vu de l’intérieur

Les voies navigables de la ville de Gand,
et la liaison rétablie entre l’écluse de Tolhuis et la Vieille Lys

L’un des canaux historiques du centre ville de Gand, fermé dans les années 60, sera réhabilité pour permettre le passage des bateaux-promenade et des bateaux de plaisance de faible tirant d’air. Le projet, Evergem décidé et financé par la Ville de Gand, nécessite la construction d’une nouvelle écluse entre le Ketelvaart (creusé au 12e siècle) et le port de plaisance ‘Portus Ganda’, ouvert en 2005. Cette écluse rétablira le lien avec la Lys et le centre ville au Sud (en pointillés rouge sur cette carte). Ce projet est symptomatique de la volonté des villes de se réapproprier leurs voies d’eau et de les animer. Les travaux devraient se terminer en  2011.

À l’Est, du nouveau !

L’écluse de Dombrovskiy sur la partie biélorusse
du Canal d’Augustow, avec un pont-levant flambant neuf

La République de Bélarus vient de réhabiliter sa section du Canal d’Augustow, qui se situe majoritairement en Pologne. On voit ici un bateau à passagers dans l’écluse de Dombrovski, à mi-parcours entre la rivière Niemen et la frontière polonaise. La situation particulière de ce canal transfrontalier, entre un pays membre de l’Union et un pays où les conditions économiques sont très différentes, interdit le passage des bateaux de plaisance privés. Cela n’enlève rien à la valeur de symbole de cette réalisation exemplaire, aux portes de l’Union.

Le maillon manquant de Droitwich

La ‘Barge Lock’ à Droitwich

Le partenariat du canal de Droitwich, dans le comté de Worcestershire, a célébré le 26 septembre 2008 la réouverture de l’écluse qui rétablit la liaison entre le canal à gabarit étroit et un bief navigable de la rivière Salwarpe, au centre de la ville thermale de Droitwich. Un aspect remarquable de ce projet a été la mobilisation de fonds assemblés par l’association locale, la Inland Waterways Association, soit près de 130 000 euros en quelques mois. Outre cette somme, requise pour acheter les nouvelles portes, vantelles et autres fournitures, les bénévoles ont également réalisé de nombreux travaux comme le curage du sas de l’écluse, le rejointoiement des bajoyers de l’écluse et l’installation des bollards et des échelles. Cette écluse devrait accueillir en 2010 les bateaux transitant entre le canal de Birmingham et la rivière Severn.
Comme le canal entre Deûle et Escaut, cette liaison ouvrira une mini-boucle particulièrement attrayante pour la plaisance, d’une longueur de 35 km, avec 30 écluses.

Pour une vue d’ensemble des projets de réhabilitation des canaux européens, voir la carte d’ensemble publiée pour les partenaires des projets européens sur http://www.worldcanals.com/english/vne_Europe.html, ou la 3e édition de la carte des voies navigables d’Europe éditée par Euromapping (www.euromapping.com), disponible fin novembre.

Crédits

Contacter le




Tous droits réservés

        Site du Ministère Wallon de l Equipement et des Transports    Site de la Région Nord-Pas de Calais    Site du Conseil Général du Nord-Pas de Calais    Site de la Préfecture du Nord-Pas de Calais   
Site géré par Lille Metropole Communauté Urbaine pour les partenaires du projet :
Voies Navigables de France, le Ministère Wallon de l'Equipement et des Transports, le Conseil Régional du Nord-Pas de Calais, le Conseil Général du Nord, la Préfecture du Nord-Pas de Calais et l'Agence de l'Eau Artois-Picardie