Retour à la page d'accueil du projet Blue Links
Vous êtes ici : Accueil/ Environnement

Environnement

Flash - pollution accidentelle le 18/07/08

Nous avons été alertés par une internaute française se promenant sur le canal en Belgique d'une pollution accidentelle survenue la nuit du 17 au 18 juillet 2008 (voir page points de vue). En effet, le MET nous a confirmé qu'il s'agit d'un débordement dans le canal des eaux du Riez d'Elbecq, qui draîne un très petit bassin versant, où beaucoup d'usines sont implantées (sur la commune de Lys-lez-Lannoy en France). Ce ruisseau passe en siphon sous le canal dans le bief en aval de l'écluse d'Estaimpuis, pour rejoindre le riez d'Espierre de l'autre côté. Lorsque le débit est très élevé, le siphon ne suffit plus à passer le débit, et il y a débordement dans le canal. Les effluents des usines (dont une teinturerie) sont normalement évacués par le réseau d'assainissement pour être traités par la station d'épuration de Grimonpont, mais ce jour-là des travaux de remplacement des conduites ont entraîné momentanément leur fermeture, et le débit a dû être évacué par le Riez d'Elbecq. C'était donc bien une pollution accidentelle, et inévitable ce jour-là en raison de ces travaux sur les conduites de collecte des eaux industrielles. Le canal n'est pas à l'abri d'aggressions extérieures, et ses gestionnaires ne peuvent pas pallier à toutes les situations extrêmes.

La station d'épuration de Grimonpont

La station d’épuration de Wattrelos-Grimonpont, la plus grande de la métropole, a été inaugurée le samedi 8 octobre (2005). Décidées en 2000 et commencées en 2001 pour un montant total de 56 M€, sa rénovation et son extension permettent le traitement des eaux usées d’une quinzaine de communes, dont Mouscron. La station offre une capacité de 350 000 équivalents habitants.
Depuis quelques années, Lille Métropole Communauté urbaine rénove et construit des stations dont les normes sont plus strictes que les directives européennes relatives au traitement des eaux. C’est ainsi que les dernières – Comines-Pureté et Villeneuve-d’Ascq, par exemple – traitent désormais le carbone, l’azote et les phosphates. Il en est de même pour celle de Grimonpont qui contribue à la reconquête de la vallée de l’Espierre et du canal de Roubaix. Enfin, la construction et l’exploitation ont fait l’objet d’une convention franco-wallonne.
(in LilleMétropoleInfo, Octobre 2005).

BasinsLes bassins filtrants

L'objectif principal des bassins filtrants est de fournir suffisamment d'eau, et de l'eau de bonne qualité, au canal de Roubaix lorsque ce dernier sera remis en circulation. Une partie des eaux traitées de la station de Grimonpont sera donc utilisée pour compenser les pertes en eaux sur les biefs français et éventuellement belges, subvenir occasionnellement à une panne d'une station de recyclage, assurer les besoins liés à la navigation transfrontalière...
> en savoir plus

Protection contre les inondations

Comme l'Espierre a une pente moyenne plutôt douce, des inondations importantes d'une fréquence de dix ans sont enregistrées à Roubaix, Wattrelos et Leers. La résolution de ces problèmes fait partie d'un projet, européen lui aussi, nommé Urban Water. Sustainable Water Management in Urban Space. Son site internet développe les enjeux du projet en ce qui concerne le côté Espierre de la liaison Deûle-Escaut.

Crédits

Contacter le




Tous droits réservés

        Site du Ministère Wallon de l Equipement et des Transports    Site de la Région Nord-Pas de Calais    Site du Conseil Général du Nord-Pas de Calais    Site de la Préfecture du Nord-Pas de Calais   
Site géré par Lille Metropole Communauté Urbaine pour les partenaires du projet :
Voies Navigables de France, le Ministère Wallon de l'Equipement et des Transports, le Conseil Régional du Nord-Pas de Calais, le Conseil Général du Nord, la Préfecture du Nord-Pas de Calais et l'Agence de l'Eau Artois-Picardie